/
« Penser & faire le design ! »

Le bureau mieux qu’à la maison

Le bureau idéal ? Décryptage des résultats de l’enquête menée par Multiburo, avec Olivier Saguez, pour mieux comprendre le lieu de travail en 2021.

À quoi ressemble aujourd’hui le bureau idéal ? Concrètement, quelles sont ses caractéristiques ?
Le bureau idéal, c’est d’abord de l’espace, de la lumière naturelle, des vues dégagées, du soleil même, une qualité d’acoustique, de l’air frais et une qualité d’air notamment dans les salles de réunions. C’est aussi du « sans contact » pour les portes, des liaisons douces par plateaux, voire des liaisons verticales avec des escaliers. Et pour le bien-être, des matériaux naturels, des couleurs douces…. Bref, une ergonomie douce pour un effet cocooning. Sur cette base, il faut qu’il y ait plus de places que le nombre de personnes, des places qui correspondent à des postures de travail différentes pour que les salariés bougent, se rencontrent, dans des espaces clairement identifiés pour des fonctions différentes (se concentre, téléphoner, échanger via visioconférence, faire des points rapides, animer des séances de coaching, des réunions, des conférences….). Dernier point, il faut des services adaptés à l’activité du collaborateur : click & collect, une restauration locale de qualité, une salle de sport, un espace sieste, des services de dépannage personnel informatique… C’est tout cela le bureau idéal !

Beaucoup de travailleurs déclarent ne plus avoir besoin de venir au bureau tous les jours. De votre point de vue, quels sont les éléments indispensables à l’espace de travail pour donner envie aux utilisateurs de venir au bureau et pour qu’ils s’y sentent bien ?
Lorsque l’on va travailler, c’est essentiellement pour rencontrer les autres, travailler avec les autres. La relation physique sans écrans interposés est bien plus forte, de nombreuses études en attestent. Les gens se livrent beaucoup plus facilement et surtout s’additionnent ensemble. Le travail est aujourd’hui collectif, les organisation ne sont plus verticales mais horizontales et le lieu crée le lien. Et puis, il y a des lieux qui inspirent les idées, la réflexion, comme ils attirent les talents. On a besoin de sortir de son quotidien, de sa banalité pour se surpasser. Et un lieu peut être une source d’inspirations fortes.

L’étude que nous avons menée caractérise le bureau idéal comme un lieu social et un outil de travail qui doit être bien équipé, calme, flexible, confortable… Le design et l’hyper-convivialité vantés ces dernières années semblent de moindre importance. Qu’en pensez-vous ?
Cela dépend de votre définition du mot « design ». Pour moi, le design n’est pas un adjectif mais une méthode de travail, une méthode qui part des usages. Je crois à un design de l’utile, du simple, de l’ergonomie, du lisible, du pratique, et ce design-là est plébiscité. Je ne crois pas au « comme à la maison », où tout est bricolé, inconfortable : tout doit être professionnel et incomparablement mieux qu’à la maison. L’entreprise a les moyens pour offrir le meilleur afin d’obtenir le meilleur ! L’aménagement représente une part de dépense ridicule par rapport à la masse salariale, il ne doit pas être vu comme un coût mais comme un investissement qui peut rapporter beaucoup si on le conçoit avec sérieux.

Télécharger le livre blanc.

Photo : nouveau siège social Roche, design Saguez & Partners.
Retour blog
quis, Aliquam mattis commodo massa sit vel, et, consequat. Sed elit.