/
« Penser & faire le design ! »

Le sens de la couleur dans Architectures Cree

Le Lifestyle se diffuse dans tous les espaces, du résidentiel au tertiaire, et avec lui, la couleur gagne du terrain. Non pas uniquement pour personnaliser mais pour structurer les espaces qui se dématérialisent.

Difficile de jongler avec la couleur, raison pour laquelle elle doit être en mesure de justifier un propos cohérent comme en témoigne Michaël Bezou, directeur de création chez Saguez Workstyle® : « la couleur n’est certes pas un moteur mais se vit comme une touche de complément qui doit faire sens, avec une mise en perspective des points d’attrait par des aplats de couleurs et/ou du graphisme ».

Si ses déclinaisons sont par essence multiples, il sera de bon ton d’appuyer le choix couleurs sur la valeur de partis pris préalablement identifiés (charte graphique de l’entreprise, recherche de signalétique ou d’animation spécifique, en référence à un environnement ou une histoire, codes métiers, etc.). La couleur appelle donc à la création d’une palette pour fédérer l’harmonie (couleurs fortes, saturées, douces, neutres, primaires…) et s’élabore avec tous les composants qui rentrent dans l’espace (matériaux, revêtements, choix du mobilier, végétation…).

« Utilisée comme fil rouge, la couleur permet de raconter une histoire cohérente qui se concrétise en prenant appui sur l’architecture du lieu », précise Isabelle Saguez de Manganèse Éditions.

Si l’hôtellerie-restauration revendique une certaine identité avec des ambiances fortes et/ou feutrées, il ne fait pas de doute que le reste du secteur tertiaire (bureaux, commerces, santé, infrastructures collectives, etc.) est en passe de se réapproprier tous les codes de la couleur pour insuffler une autre dynamique de vie à la gestion des espaces.

Lire le dossier complet

 

Retour blog
ipsum Curabitur venenatis, velit, massa Lorem dictum porta. tempus